Carte postale Ordre du Temple, Chevalier début XIIIème siècle
  • Carte postale Ordre du Temple, Chevalier début XIIIème siècle
  • Carte postale Ordre du Temple, Chevalier début XIIIe siècle

Carte postale Ordre du Temple, Chevalier début XIIIe siècle

1,50 €
TTC

Carte postale Ordre du Temple, Chevalier début XIIIe siècle

Quantité

Carte postale d'un Chevalier du début du XIIIe siècle de l'Ordre du Temple,

Création : Patrick Dallanégra.

L’ordre du Temple est un ordre religieux et militaire issu de la chevalerie chrétienne du Moyen Âge, dont les membres sont appelés les Templiers.

Cet ordre fut créé à l'occasion du concile de Troyes, ouvert le 13 janvier 1129, à partir d'une milice appelée les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon, du nom du temple de Salomon que les croisés avaient assimilé à la mosquée al-Aqsa (bâtie sur les vestiges de ce temple). Il œuvra pendant les XIIe et XIIIe siècles à l'accompagnement et à la protection des pèlerins pour Jérusalem dans le contexte de la guerre sainte et des croisades. Il participa activement aux batailles qui eurent lieu lors des croisades et de la Reconquête ibérique. Afin de mener à bien ses missions et notamment d'en assurer le financement, il constitua à travers l'Europe catholique d'Occident et à partir de dons fonciers, un réseau de monastères appelés commanderies, pourvus de nombreux privilèges notamment fiscaux. Cette activité soutenue fit de l'ordre un interlocuteur financier privilégié des puissances de l'époque, le menant même à effectuer des transactions sans but lucratif, avec certains rois ou à avoir la garde de trésors royaux.

Après la perte définitive de la Terre sainte consécutive au siège de Saint-Jean-d'Acre de 1291, l'ordre fut, en France, victime de la lutte entre la papauté avignonnaise et le roi de France, Philippe le Bel. Il fut dissous par le pape français Clément V, premier des sept papes avignonnais, le 22 mars 1312a, date à laquelle Clément V fulmina la bulle Vox in excelso, officialisant la dissolution de l'ordre du Temple, à la suite d'un procès en hérésie. La fin tragique de l'ordre en France nourrit maintes spéculations et légendes sur son compte. Ailleurs, les chevaliers templiers ne furent généralement pas condamnés mais transférés (ainsi que leurs biens) dans d'autres ordres de droit pontifical ou bien rejoignirent la vie civile.  (sources Wikipedia)

1019
2 Produits

Vous aimerez aussi